Quelle-Suite.com

Quelle-suite.com : un concept d’aventure interactive et communautaire dont le déroulement est dépendant du bon vouloir du lecteur.

Afin de vous faire vivre une expérience toujours plus intense, nos deux cerveaux bouillonnants ont concocté une nouvelle version pleine d’interactions ubuesques, d’ondes sonores tonitruantes et de récits graphiques chatoyants !

Quoi de mieux pour deux indécrottables philanthropes que de voir une foule croissante de lecteurs participer à cette folle aventure ?

C’est pourquoi nous recherchons un troisième cerveau bénévole (mâle, femelle ou autre) capable de créer et de fédérer une communauté de lecteurs. Toute idée pour répandre la bonne parole est acceptée, sur tout support que ce soit.

Et comme on dit toujours :

Quelle suite ?
- Aider les auteurs en rejoignant l’équipe (et écrire un mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)
- En avoir rien à foutre (mais on vous aime bien quand même)
- Pas de pitié pour les croissants !
- Propager la bonne parole sur les réseaux sociaux pour attirer toujours plus de fidèle

Réseaux sociaux

           

Restez informé

Abonnez-vous à la newsletter

Cataclysme

Genre : catastrophe

Heure H

J’étais assis sur un tapis d’herbe moelleux quand elle fit son apparition. Les nuages s’écartèrent religieusement comme sur injonction d’une autorité supérieure dissimulée dans la lumière. C’est alors que surgit une loupe cerclée d’une fine armature de métal noir. Ses dimensions étaient prodigieuses, et son manche se perdait presque entièrement dans la blancheur cotonneuse des nuages, si bien qu’on ne pouvait en identifier le propriétaire.

La loupe s’abaissa quelque peu, quelques mètres tout au plus. Ce faisant, elle maintenait secret l’identité de son porteur (en supposant qu’il y en ait bien un). Envoûté par l’étrangeté de la situation, je ne vis pas de suite l’intense noirceur qui irriguait désormais les nuages. Ceux-ci se gorgeaient de veines ténébreuses qui serpentaient avec frénésie. La foudre enflammait les cieux, mais sans quitter l’orbite de la loupe, comme si toute l’énergie qui la nourrissait se situait en son sein. Et les nuages revêtaient maintenant une parure de feu, qui les imprégnait de mille teintes aussi belles que flamboyantes.

En cet instant, je vis un faisceau de lumière s’abattre sur la prairie en contrebas, et de là, s’éleva majestueusement une pâquerette. Je ne saurais en dire précisément la taille, mais j’estimais ses proportions actuelles à celles d’un immeuble de plus de dix étages. La pâquerette repris sa taille d’origine presque aussi vite qu’elle avait muté, et j’en compris la raison en voyant la loupe changer de position.

Elle approchait.

Après la pâquerette, ce fut au tour de l’herbe de subir des phases de croissance extrême. Un immense papillon égaré surgit même de l’une des touffes géantes pour disparaître presque aussitôt.

La loupe venait à moi.

Sur son passage se trouvait une pauvre vache au regard vide. Elle aussi eu l’honneur d’enfler au point de dépasser la hauteur de plusieurs gratte-ciel cumulés, puis ce fut le tour d’une autre vache à l’aspect tout aussi ridicule.

Face à ce spectacle inédit, je ne savais trop que penser. À l’heure actuelle, les effets de cette loupe céleste restaient certes inoffensifs, voire amusants, mais ils seront tôt ou tard sources de catastrophe.

Quelle suite ?

La loupe se dirige vers le lac.
vote
La loupe se dirige vers un troupeau de vaches.
vote
La loupe se dirige vers le village.
vote
La loupe se dirige vers l’hacienda.
vote
Total votes: 20
First vote: samedi 8 août 2015
Last vote: vendredi 23 septembre 2016

AddThis Social Bookmark Button

Cataclysme